PluXml

Blog ou Cms à l'Xml !

crise hemoroidaire

Une crise hémorroïdale est une douleur vive et extrêmement intense à l’anus. Cependant, le terme hémorroïde est le plus souvent employé pour la décrire ; ce qui peut prêter à confusion car ces deux termes désignent chacun des réalités bien distinctes. En effet, les hémorroïdes sont des formations veineuses situées autour et à l'intérieur de l'anus et du rectum, qui sont indolores. La crise quant à elle survient quand ces veines perdent leur tonicité, se dilatent, se déforment et ne tiennent plus sur la paroi de l’anus. Alors elles saillissent. Cette saillie qui survient dans une zone aussi sensible est accompagnée d’une inflammation, ce qui va inévitablement provoqué de la douleur. On parle alors d’hémorroïde externe. L’hémorroïde interne quant à elle se traduit également par une dilatation des veines mais n’est pas suivie d’une saillie, mais demeure dans l’anus. Les symptômes Toutefois il ne faudra pas crier à la crise d’hémorroïde à chaque fois qu’on ressent une quelconque douleur au niveau de l’anus. C’est pourquoi il est nécessaire d’être capable de distinguer les symptômes de cette maladie (puisqu’il s’agit bien d’une maladie) et de prendre le traitement adéquat. La crise hémorroïdale peut comporter plusieurs stades d’évolution. Mais les symptômes devant faire l’objet d’une attention particulière : 1- La présence de sang dans les selles. Ce symptôme extrêmement courant d’une crise hémorroïdale est très facilement identifiable car il est visible à l’œil nu. En effet, la présence du sang sur du papier toilette ou directement sur les selles au moment de la défécation seront assez révélateurs. Notons que la présence du sang en elle même n’est pas douloureuse, mais constitue tout de même un signal d’alerte qu’on doit prendre avec beaucoup de sérieux. Il est aussi important de noter que la présence de sang dans les selles peut être le résultat d’une crise d’hémorroïde interne. 2- Le second symptôme caractéristique d’une crise hémorroïdale se traduit par les démangeaisons et les douleurs anales. Présent dans les cas d’hémorroïdes externes et internes, ce symptôme est très gênant et entraine le plus souvent des douleurs intenses au niveau de l’anus. Il est fortement déconseillé de se gratter car cela entraînerait une aggravation de l’inflammation de la muqueuse anale et donc plus de douleur. La défécation devient douloureuse, la position assise prolongée aussi. Alors que l’identification de l’hémorroïde externe se fait facilement du fait de la saillie de veines, il est difficile d’identifier une hémorroïde interne même en présence de sang dans les selles. Les traitements Il existe de nos jours plusieurs types traitement des hémorroïdes qui peuvent soulagent la douleur et diminuer l’inflammation. Ce sont : - Les traitements locaux qui comprennent des pommades et des crèmes - Les traitements oraux comprenant les anti-inflammatoires et les antalgiques - Un traitement endoscopique - Une intervention chirurgicale.